Crédit auto : difficultés d’un changement de banque

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2022

Sommaire

Parfois, l'offre de crédit auto peut être plus intéressante chez une banque concurrente de celle chez qui vous êtes client. Cependant, changer de partenaire bancaire peut s'avérer difficile.

Dans quelle mesure l'offre est-elle plus intéressante ?

Un crédit auto, c'est un petit crédit, sur une durée assez courte. Ainsi, même si la différence de taux entre deux banques peut sembler importante, cela peut ne pas faire une si grande différence au final.

Prenons un exemple concret :

  • Un crédit auto à 4 % sur 3 ans avec un capital emprunté de 12 000 euros coûte 755 euros chez une banque concurrente.
  • Si votre banque vous propose un crédit à 6 %, soit deux points de plus, le coût du crédit s'élèvera alors à 1 142 euros, soit environ 350 euros de plus.
  • Quitte-t-on son banquier pour 350 euros ? Tout dépend ici de la qualité de votre relation et de ce que vous êtes prêt à effectuer en termes de démarches.

Effectuer les démarches pour changer de banque

Si vous prenez un crédit auto dans une autre banque que la vôtre, changer d'établissement pourrait faire partie de la négociation :

  • Vous devrez alors prendre rendez-vous avec votre nouveau conseiller pour faire le nécessaire.
  • Celui-ci transférera vos comptes épargne et ouvrira un compte courant.
  • Vous devrez alors contacter tous les organismes qui prélèvent ou qui versent sur votre compte en banque pour les informer du changement : fournisseur d'électricité, opérateur téléphonique et Internet, employeur, sécurité sociale, etc.
  • Vous serez aussi amené à restituer vos moyens de paiement (carte, chéquier) et à en commander de nouveaux.
  • Il vous faudra apprendre un nouveau code de carte bleue, de nouveaux identifiants pour vos comptes sur Internet, etc.

Ces démarches peuvent sembler fastidieuses et constituent un frein à la mobilité bancaire. C'est pourquoi le Service d'aide à la mobilité bancaire est entré en vigueur le 6 février 2017, afin de stimuler la concurrence entre les banques (loi Macron du 6 août 2015). Il concerne les comptes de dépôt et de paiement détenus par des particuliers hors du cadre professionnel.

Le client et sa nouvelle banque signent un mandat de mobilité bancaire, qui permet le transfert automatique des coordonnées bancaires. La nouvelle banque prend alors en charge gratuitement les démarches de changement de domiciliation des virements et prélèvements.

Ces pros peuvent vous aider