Avoir plusieurs banques

Ooreka Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2018

Sommaire

  • Multi-bancarisation : principe
  • Avantages de la multi-bancarisation
  • Multi-bancarisation et inconvénients

La multi-bancarisation est le propre d’un individu disposant de comptes courants dans plusieurs établissements bancaires.

La multi-bancarisation s'est nettement développée depuis le début des années 90. On estime aujourd’hui que près de 40 % des ménages disposent d'au moins 2 comptes bancaires.

Fréquente chez les 18-24 ans, la multi-bancarisation permet notamment d’optimiser les avantages (plafonds de paiement plus élevés, gratuité des services, etc.) proposés par les différentes enseignes.

Multi-bancarisation : principe

Avoir plusieurs banques est une tendance de fond pour les ménages français. Près de deux Français sur quatre seraient aujourd’hui multi-bancarisés. Cette tendance s’est fortement développée depuis le début des années 1990. Le mandat de mobilité (effectif depuis février 2017) apporté par la loi Macron devrait accélérer ce phénomène et augmenter la pression concurrentielle entre les banques, par exemple sur les taux des crédits immobiliers.

Selon une étude du cabinet Deloitte réalisée au printemps 2017, une majorité de Français est même favorable à une gestion financière digitalisée et 25 % d’entre eux se déclarent prêts à quitter leur banque pour rejoindre une Fintech.

Avantages de la multi-bancarisation

Les principaux avantages liés à la multi-bancarisation sont les suivants :

  • disposer d’un accès à une agence physique grâce à un compte ouvert dans une banque en « dur » sur lequel il est possible de déposer un chèque, des espèces, etc. ; et d’un compte en ligne, gratuit, dont la gestion digitalisée permet de réaliser des opérations 100 % en ligne ;
  • profiter du meilleur de chaque établissement en matière d’épargne (taux promotionnels, etc.) et de la gratuité des services, notamment auprès des e-banques, dont les conseillers sont à pied d’œuvre jusqu’à 20h ou 21h ;
  • détenir, sans frais, une seconde carte bancaire afin de disposer d’une flexibilité de paiement accrue, par exemple en cumulant le plafond de paiement et de découvert autorisé par les 2 moyens de paiement ;
  • pouvoir piocher dans une palette de placements élargie ;
  • bénéficier de plafonds d’assurances multipliés en cas de crise financière puisque le Fonds de garantie des dépôts et de résolution (FGDR) garantit les avoirs jusqu’à 100 000 € par personne et par établissement.

Multi-bancarisation et inconvénients

Les principaux inconvénients liés à la multi-bancarisation sont les suivants :

  • accumulation des frais ;
  • le fait d’être multi-bancarisé rend plus difficile la gestion des comptes courants. En cas d’incident de paiement ou de découvert, des agios et divers frais peuvent générer des débours significatifs. Pour éviter cette situation, le mieux est de programmer un virement permanent d’un compte à l’autre ou de rapatrier tous les débits sur le même compte (celui sur lequel le salaire tombe).
  • l’éparpillement des actifs peut contrecarrer une gestion patrimoniale harmonieuse ;
  • frais d’inactivité : certaines banques taxent leurs clients si leur compte reste inactif durant 12 mois consécutifs. Le montant annuel des frais facturés par les banques pour la gestion de ces comptes inactifs est à la fois limité au solde créditeur du compte et par un plafond réglementaire.

Aussi dans la rubrique :

Choisir

Sommaire

Les différents réseaux bancaires

Banque internationale Banque régionale Banque en ligne Banque nationale Choisir sa banque

Choix en fonction des frais bancaires

Frais bancaires