Ticket de carte bancaire

Sommaire

Jusqu'en 2001, les tickets de carte bancaire (aussi appelés « facturettes ») comportaient le numéro complet de la carte.

Depuis cette date, ils ne portent plus que la date, le lieu de l'achat, le type de bien acheté et le montant de la transaction. Malgré ce nombre d’informations limité, des scientifiques américains sont parvenus à découvrir les contenus de ces tickets en les recoupant avec des données glanées sur les réseaux sociaux.

Ticket de carte bancaire client : quelles informations contient-il ?

Sur l'exemplaire est remis au client, une partie des références de la carte est occultée afin de rendre impossible la récupération des données à des fins illicites, par exemple si le ticket est jeté dans poubelle située près d’un distributeur automatique.

 Sur le ticket bancaire du client, la date de fin de validité de la carte et son numéro sont tronqués.

 Les données de la carte reportées sur le ticket sont les suivantes :

  • carte bancaire, moyen de paiement utilisé ;
  • EMV (Europay Mastercard Visa), technologie utilisée ;
  • zone de message personnalisable du commerçant, par exemple « Bienvenue » ;
  • identifiant du type de carte (par exemple, carte à autorisation systématique) ;
  • nom de l’application de la carte, par exemple, carte bleue ;
  • date et heure de la transaction ;
  • type de commerce, par exemple une pharmacie ;
  • numéro du contrat entre le commerçant et sa banque ;
  • numéro de la carte, tronqué par sécurité ;
  • cryptogramme dynamique (le code est calculé à partir d’informations sur la transaction) ;
  • date de fin de validité de la carte, jamais entière pour des raisons de sécurité ;
  • numéro de fichier remis à la banque du commerçant ;
  • montant de la transaction ;
  • type de transaction effectuée (le plus souvent un débit, sauf en cas de remboursement) ;
  • zone de message du commerçant permettant, par exemple de dire « merci » ;
  • indication du destinataire, client ou commerçant.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Et le ticket carte bancaire commerçant ?

Le ticket bancaire qui reste entre les mains du commerçant est beaucoup plus parlant. Y figurent toujours en clair la totalité des renseignements qui ont été tronqués sur l’exemplaire client, dont le numéro de compte et la durée de vie de la carte.

Ces informations sont utiles aux commerçants pour trois raisons :

  • Elles assurent la « traçabilité » comptable de l’opération.
  • Elles leur permettent de retrouver la domiciliation bancaire d’un client en cas d’impayé (pas en direct, via leurs banques).
  • Elles permettent au fisc d’effectuer des recoupements lors d’une opération de vérification.

Ce sont donc les tickets bancaires détenus par les commerçants qui sont les plus recherchés par les fraudeurs, puisqu’ils contiennent le détail des opérations traitées.

Les commerçants sont tenus de conserver ces facturettes de paiement en lieu sûr pendant quinze mois.

Tickets de carte bancaire : sont-ils totalement sûrs ?

Même s’ils ne mentionnent ni le nom du titulaire de la carte, ni le numéro complet du compte bancaire, les tickets bancaires clients donnent trop d'informations.

Une équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a analysé les données anonymes d'achats par carte bancaire réalisés par 1,1 million d'Américains, sur une période de trois mois, en 2015.

En recoupant ces données (date de l'achat, lieu d’achat, montant payé) avec les données disponibles sur les réseaux sociaux, elle est parvenue à identifier 90 % des porteurs de cartes bancaires.

Selon les auteurs de l'étude (publiée dans la revue « Science »), les femmes et les CSP + sont les utilisateurs les plus faciles à identifier, car leurs habitudes de consommation les distinguent des autres consommateurs.

Aussi dans la rubrique :

Carte bancaire

Sommaire

Fichiers des incidents de carte bancaire

FICP et carte bancaire