Arnaque au mandat cash

Sommaire

Pour éviter une arnaque au mandat cash, quelques précautions doivent être prises. Si l'arnaque a déjà eu lieu, la victime peut porter plainte.

Arnaque au mandat cash : principe

Le mandat cash fonctionne de la manière suivante :

  • l'expéditeur remplit un formulaire et indique la somme à transférer ;
  • le destinataire se rend dans une agence appartenant au réseau par lequel l'expéditeur est passé. Il présente une pièce d'identité et fournit les coordonnées du mandat ;
  • le montant du mandat est remis au destinataire, en espèces ;
  • la somme peut aussi être transférée sur un compte bancaire ou postal.

Quelques précautions simples permettent d'éviter l'arnaque au mandat cash.

Lire l'article Ooreka

Comment fonctionne l'arnaque au mandat cash

L'arnaqueur passe une annonce sur un site internet ou dans un journal : cette annonce vise à attirer les gens qui cherchent un logement, ou veulent acheter un bien d'occasion, etc.

Un acheteur ou locataire potentiel prend contact avec l'annonceur, ignorant que c'est un arnaqueur. L'arnaqueur finit par persuader son interlocuteur de lui envoyer un mandat cash d'un certain montant.

Les arnaqueurs au mandat cash justifient le mandat par divers prétextes : se garantir au cas où leur interlocuteur serait malhonnête, obligation d'avancer des frais divers, besoin de payer une caution, nécessité de percevoir une avance ou un acompte sur le prix à encaisser, faire bénéficier l'interlocuteur d'une préférence sur d'autres candidats à la location, etc.

Un motif souvent invoqué est l'impossibilité de se déplacer dans laquelle se trouverait l'arnaqueur, d'où la soi-disant nécessité de recevoir de l'argent à distance. Les arnaqueurs font souvent appel à des sentiments de pitié : ils se disent malades, ou infirmes, ou seuls.

Parfois, l'arnaque au mandat cash consiste à demander des dons purs et simples : on fait appel à la compassion de la victime en évoquant la misère dans une région, une épidémie dans un pays sous-développé, etc.

Certaines arnaques s'apparentent à des propositions de placements financiers, voire à des jeux d'argent : l'arnaqueur affirme que si son interlocuteur verse tant d'argent, il en gagnera ensuite beaucoup plus.

Les coordonnées fournies par l'arnaqueur sont fausses ou incomplètes. Elles lui permettent simplement de percevoir le mandat cash avant de s'évanouir dans la nature.

Au bout du compte, la victime ne voit jamais la couleur du soi-disant appartement, ou du soi-disant bien d'occasion, ou des prétendus rendements, etc.

Les précautions à prendre

Le simple respect de la réglementation du mandat cash permet d'éviter certaines arnaques. Quelques précautions simples aussi s'imposent :

  • Le mandat cash est réservé à des transactions non commerciales : le simple respect de cette règle devrait exclure nombre d'arnaques puisqu'elles ont un caractère commercial.
  • Le mandat cash est réservé à l'envoi d'argent à des proches. Certains prestataires de services réservent même ce type d'opération à des cas particuliers, comme l'envoi d'argent à la famille. Si cette règle était respectée, là encore l'arnaque devrait ne pas exister.
  • Certains prestataires de services ne permettent pas d'envoyer plus d'un certain montant : cela limite les pertes en cas d'escroquerie.
  • Le moyen le plus simple de ne pas se faire arnaquer, est tout simplement de ne jamais envoyer de mandat cash suite à une annonce et de ne jamais en envoyer à un inconnu. Si un annonceur demande l'envoi d'un mandat, il faut immédiatement se dire que c'est un escroc.
  • Un mandat cash peut être envoyé par Internet. Il ne faut jamais utiliser cette voie pour envoyer un mandat cash à un inconnu (ou même à un proche, sauf si l'on y est obligé).
  • Il ne faut jamais envoyer de mandat cash à un inconnu à l'étranger. Or, nombre d'arnaqueurs opèrent depuis l'étranger ;
  • Il ne faut jamais envoyer de mandat cash à une personne que l'on n'a jamais vue, ou que l'on n'a jamais rencontrée physiquement, ou dont on ignore tout.
  • Ne jamais donner non plus son numéro de carte bancaire.

Plainte et arnaque au mandat cash

Si le mal est fait, la victime de l'arnaque au mandat cash peut porter plainte pour escroquerie. Le coupable risque 5 ans de prison et 375 000 euros d'amende (article 313-1 du Code pénal). Toutefois, si l'arnaqueur opère depuis l'étranger, il sera très difficile de faire quoi que ce soit contre lui.

Aussi dans la rubrique :

Paiement dématérialisé

Sommaire

Monnaie électronique

Monnaie électronique

Monnaie virtuelle

Monnaie virtuelle

Mandat postal

Mandat postal

Transfert d'argent

Transfert d'argent