Crédit de campagne

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2021

Sommaire

Le crédit de campagne est destiné à financer les besoins de trésorerie des entreprises à activité saisonnière.

Il s’agit d’un découvert bancaire autorisé sur une période de l’année afin de couvrir (en amont) les dépenses afférentes à cette activité saisonnière.

Entreprises individuelles, sociétés, groupement d’intérêt commun ou groupement d’intérêt économique, beaucoup d’entités sont éligibles à cette formule de crédit, dont les conditions financières se négocient au cas par cas avec les banques partenaires.

Crédit de campagne : mode de fonctionnement

Ce crédit est destiné à financer des décalages de trésorerie importants liés à une activité saisonnière (tourisme, agriculture…) ainsi que la gestion des stocks qu’elle peut provoquer.

Le crédit de campagne porte généralement sur des montants significatifs et, contrairement à un découvert classique, sa durée de vie est longue. Elle peut aller jusqu’à douze mois.

Le crédit peut prendre la forme d’une ligne de crédit court terme (découvert) ou d’une avance de fonds.

En pratique :

  • Le montant et la durée accordés sont déterminés en concertation entre l’entreprise et la banque.
  • L’entreprise peut tirer sur le montant du crédit à sa guise, en totalité ou en partie.
  • Selon les formules, les modalités de remboursement prévoient une échéance unique ou bien des paiements successifs.
  • Le taux du crédit est souvent indexé sur un référent monétaire (par exemple, l’Euribor). S’y ajoute une marge à négocier avec la banque. Des « frais trimestriels » de tenue de compte sont parfois demandés en sus. Au final, le coût d’un prêt de campagne reste plus avantageux que celui d’un découvert ou d’une facilité de caisse.

Conditions et formes d’octroi d’un crédit de campagne

Préalablement à sa délivrance, un crédit de campagne nécessite la présentation d’un plan de trésorerie établissant les besoins de financement mensuels de l’entreprise demanderesse.

Son octroi fait courir aux banques un risque résultant du non-écoulement futur des marchandises sur le marché. C’est pourquoi elles cherchent à limiter les risques en prenant des garanties.

Les crédits de campagne peuvent être distribués sous trois formes :

  • crédit par caisse : la banque autorise l’entreprise à devenir débitrice en compte durant la durée de la « campagne » ;
  • crédit par billet : l’entreprise escompte des billets financiers dans la limite de l’autorisation dont elle dispose ;
  • warrantage : l’escompte de warrant (industriel ou agricole) permet d’affecter des marchandises en garantie des avances accordées par une banque.

Une partie du stock est déposée dans des entrepôts. En contrepartie, l’entreprise reçoit un récépissé-warrant. Il permet de céder virtuellement sa marchandise sur le marché financier pour améliorer sa trésorerie. À l’échéance du warrant, si l’entreprise le rembourse, elle reprend possession de son stock. Si ce n’est pas le cas, le porteur du warrant exerce son droit et le stock est vendu au prix convenu initialement.

Ces pros peuvent vous aider