Compte bancaire étudiant

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2021

Sommaire

Pour un étudiant, ouvrir un compte bancaire est souvent indispensable quand il s'agit de régler ses factures, d'encaisser des chèques, le montant d’une bourse, etc.

À condition d’avoir 18 ans, l’ouverture d’un compte bancaire étudiant est une formalité. Le compte est généralement associé à une carte de paiement, qui peut ouvrir droit à un découvert autorisé sans agio (dans une limite de plus ou moins 400 €).

Pour sélectionner l’établissement auprès duquel ouvrir ce compte, plusieurs critères (prix de la carte bancaire, coût des virements, etc.) doivent être passés en revue. Il faut aussi se demander si la banque offre une prime de bienvenue aux étudiants (qui peut parfois atteindre 250 €).

Ouverture d’un compte bancaire étudiant : formalités à remplir

Selon une enquête Exton consulting 2017, 73 % des jeunes choisissent la banque de leurs parents lorsqu’ils ouvrent leur 1er compte bancaire.

Pour pouvoir ouvrir un compte, un étudiant doit être majeur et prouver son identité (carte nationale d’identité, passeport, etc.).

Il doit également pouvoir justifier d’un domicile de moins de 3 mois (quittance de loyer, facture d’eau, de gaz ou d'électricité, etc.).

Si l’étudiant est domicilié chez ses parents, il doit fournir une attestation d’hébergement. Signée par ses parents, elle peut être établie sur papier libre. La date doit y être mentionnée.

Une fois le compte ouvert, l’étudiant dispose d’une identité bancaire (RIB) et peut utiliser les différents services liés à son compte.

En règle générale, l'intitulé du compte reprend le premier prénom et le nom, précédé de M., Mme ou Mlle.

Compte bancaire étudiant : convention de compte et pack étudiant

La convention de compte de dépôt reprend l'ensemble des informations concernant le fonctionnement du compte. Elle doit être examinée avec soin avant d’être signée par l’étudiant.

À cette occasion, celui-ci fournit à la banque un spécimen de sa signature. Il sert à vérifier l'authenticité des actes de gestion qui seront effectués ultérieurement.

Cette convention fixe aussi la règle du jeu en cas d’incident sur le compte et d'éventuel litige. La convention de compte peut enfin renvoyer vers une convention particulière, notamment en ce qui concerne l’utilisation d’une carte de paiement.

Les étudiants constituent une clientèle que les banques commerciales se disputent, a fortiori s’ils sont formés dans une « grande école ».

Pour les attirer, la plupart des enseignes proposent des offres spéciales. Ces packs étudiants regroupent différents services, à un coût théoriquement plus compétitif que s’ils étaient souscrits individuellement. Ils doivent être comparés de façon fonctionnelle.

Il est par exemple utile de savoir :

  • si la banque d’accueil offre une prime de bienvenue aux étudiants : dans certaines enseignes (Axa banque, Monabanq, ING Direct, HSBC, etc.) cette prime dépasse 100 € et peut aller jusqu'à 250 € ;
  • quel est le coût de la gestion du compte courant ? Il se situe en moyenne autour de 1,5 à 2 €/mois, mais peut être offert aux étudiants dans certains établissements ;
  • le compte ouvre-t-il droit à un découvert autorisé et, si oui, y-a-t-il une exonération d’agios jusqu’à un certain montant ? Combien les agios sont-ils facturés en cas de dépassement ?
  • quel est le versement minimal pour ouvrir un compte (entre 1 et 20 € en moyenne) ;
  • si, au-delà d’un certain nombre d’exemplaires, l’usage des chèques est facturé ;
  • si la banque propose un livret jeune et quel est son taux de rémunération éventuel ? 
  • si la consultation des comptes via internet est gratuite ;
  • si la banque propose des services (assurance voyage, multirisque habitation, etc.) à un tarif spécifique pour les étudiants ;
  • si des alertes SMS sont envoyées automatiquement pour suivre la vie du compte ;
  • s’il existe des pénalités en cas de retrait dans un distributeur autre que celui du réseau de la banque, etc.

Compte bancaire étudiant et carte de paiement

Le choix de la carte de paiement est une décision qui mérite réflexion. Les principaux points à passer en revue concernent son coût mensuel et le montant du découvert autorisé sans facturation d’agios.

Coût de la carte

Il est plus élevé s’il s’agit d’une carte à débit différé que s'il s'agit d'une carte à débit immédiat.

Les frais sont d’environ 3 € par mois pour une carte de paiement basique.

Certaines banques cassent les prix quand il s’agit des grandes écoles (par exemple, 1 € par mois pour une Visa premier). Le coût de la carte est parfois compris dans un pack étudiant.

Découvert autorisé sans agio

La plupart des banques autorisent un découvert sans facturation d’agios d'un montant de 300 à 400 € par mois.

Des découverts personnalisés (700 € et plus) sont négociables, notamment pour les étudiants des grandes écoles.

Autres services

Pour attirer les étudiants, les banques peuvent également leur offrir un certain nombre de services supplémentaires, accès à du streaming musical, réductions au cinéma ou au théâtre, assurance en cas de perte de la carte, etc.

Aussi attrayants soient-ils, ces bonus ne doivent pas détourner l'attention des fondamentaux financiers.

Certaines banques sont habilitées à proposer un prêt étudiant. Garanti par l’État, il permet le financement des études même sans la caution d’un proche. Le montant de ce prêt peut aller jusqu’à 15 000 €. Son taux d’intérêt est librement fixé par les banques partenaires. Il est donc négociable.

Lire l'article Ooreka

 

Ces pros peuvent vous aider