Garantie autonome

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2021

Sommaire

La garantie autonome (ou indépendante) est l’engagement de payer une certaine somme afin de garantir la bonne exécution d'un contrat de base.

L’acte constatant l’engagement est dénommé « lettre de garantie ».

La technique de la garantie autonome est utilisée en droit international comme en droit interne et peut venir couvrir diverses obligations : contractuelles, légales, fiscales, etc.

Principe de la garantie autonome

La garantie autonome est née dans les années 1960. Le but était de créer une garantie de paiement solide, détachée du contrat de base, sans qu’elle soit aussi contraignante pour le débiteur que la consignation d’une somme d’argent (gage espèce).

La garantie autonome est une signature garantissant à l’acheteur la bonne exécution d’une transaction. Elle passe par l’engagement de payer une certaine somme, à titre de garantie de l’exécution d’un contrat de base. Cest une sûreté personnelle. L’engagement du garant est indépendant.

Lorsque les conditions de la garantie sont réunies, le garant doit payer sans différer ni soulever de contestation sauf en cas de :

  • fraude du créancier : la garantie sert à un autre but que ce qui a été prévu ;
  • abus du créancier : l'appel est abusif si le donneur d'ordre ne doit rien au bénéficiaire.

Garantie autonome : utilité

Les sûretés sont en effet indispensables au crédit, car celui-ci est basé sur une relation de confiance. La garantie autonome est souvent utilisée dans le cadre du commerce international.

Son aspect inconditionnel permet aux parties d’éviter des dépôts de garantie. Les exportateurs présentent à leurs clients une garantie de substitution. Elle s’adosse à un engagement bancaire renforcé.

Afin de renforcer la sûreté des opérations, il arrive que le garant de premier rang bénéficie d’une contre-garantie également indépendante, fournie par un autre établissement de crédit. En pratique, l’exportateur demande à sa banque de contre-garantir l’engagement du banquier de l’importateur en faveur de son client.

Types de garantie autonome

La garantie autonome est un engagement par signature qui n’est exécuté qu’en cas d’anicroche dans l'exécution d’une opération commerciale. On distingue plusieurs catégories de garantie autonome.

Les principales sont :

  • la garantie à première demande : le garant doit payer au premier appel du bénéficiaire qui n’a aucune pièce ni, a fortiori, explication ou justification à fournir. Il suffit qu’il présente sa demande dans le délai prévu par la lettre ;
  • la garantie à première demande justifiée : le bénéficiaire doit fournir les raisons de son appel en garantie en se prévalant de l’inexécution du contrat de base ;
  • la garantie documentaire : pour obtenir le paiement du garant, le bénéficiaire doit présenter les documents précisés dans la lettre de garantie (jugement, factures, original du contrat, etc.).

Ces pros peuvent vous aider