Sommaire

Un prêt à terme (term loan) permet le financement à moyen terme d’une entreprise par la banque.

Amortissable, le prêt à terme répond à des besoins de financement clairement définis : équipements ou acquisition indispensable à la survie et au développement de l'entreprise, etc. 

Les prêts à terme servent généralement à acheter des actifs productifs (machines, etc.) qui vont générer des flux de trésorerie permettant le remboursement du prêt.

Fonctionnement du prêt à terme

Octroyé par une banque, un prêt à terme assure le financement à moyen ou long terme d'une entreprise. Il permet d’augmenter la liquidité  grâce au financement de l'exploitation et de l'équipement.

Ce prêt est amortissable et remboursable par anticipation. Toutefois, ce n’est pas un crédit rechargeable : la ligne de crédit du prêt ne se reconstitue pas au fur et à mesure des remboursements de l'entreprise.

Selon leur durée, on distingue deux types de prêts à terme : les prêts à moyen terme et les prêts à long terme.

Prêts à moyen terme

Habituellement d’une durée inférieure à 3 ans, ces prêts sont généralement remboursés par versements mensuels à partir des flux de trésorerie qu’une entreprise génère.

Le remboursement est souvent lié à la durée de vie utile de l'actif financé.

Le financement est donc calibré spécifiquement en fonction des besoins de l’entreprise.

Les frais sont minimes.

Prêts à long terme

Ces prêts sont généralement accordés au-delà de 3 ans, entre 3 et 10 ans pour la plupart, mais certains vont jusqu'à 20 ans.

Ces prêts sont souvent garantis par les actifs d'une entreprise.

Le remboursement s’effectue via des paiements mensuels ou trimestriels, financés par les profits ou le cash-flow de l’entreprise.

Là aussi, les frais sont réduits au minimum.

Lire l'article Ooreka

Prêt à terme : à taux fixe ou à taux variable

Les financements à terme peuvent être à taux fixe ou à taux variable.

Avec les prêts à taux fixe, les conditions du prêt sont fixées lors de la signature du contrat. L’entreprise connaît le coût total de son financement dès le début, ce qui lui permet de maîtriser l’avenir en stabilisant son calendrier de paiement.

Avec les prêts à taux variables, l’entreprise bénéficie théoriquement d’un taux de départ inférieur à celui d’un taux fixe. Ce taux évolue ensuite en fonction de l’évolution des taux du marché monétaire et selon des modalités fixées contractuellement. Il peut être bloqué à la hausse (« cap ») ou à la baisse (« floor »).

Ce système est moins sécurisant. Ainsi dans un contexte de hausse des taux, l’entreprise s’expose au risque de voir sa charge de remboursement augmenter.

Small caps

Article

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider