Débit immédiat

Sommaire

Avec une carte de paiement à débit immédiat, le compte courant associé est débité dès que la banque a connaissance du retrait ou du paiement.

En cas de découvert, des agios et des frais d’intervention peuvent être facturés à l’usager.

Débit immédiat : principes

Les opérations réalisées avec une carte à débit immédiat passent sur le compte bancaire au fur et à mesure de leur réalisation. En pratique, le débit n’est pas toujours enregistré le jour même, mais le délai n’excède jamais 2 à 3 jours.

La carte à débit différé ne doit pas être confondue avec une carte à autorisation systématique. Avec cette dernière, chaque transaction (ou retrait) est validée préalablement afin de vérifier que le titulaire dispose bien des fonds requis. Ainsi, s’il veut acheter un objet facturé 100 euros et qu’il n’a que 60 euros au crédit, la transaction sera refusée.

Rien de pareil avec une carte à débit immédiat : même si le compte de l’usager passe dans le rouge, la transaction est généralement acceptée. Le découvert donnera lieu au paiement d’agios jusqu’au comblement du passif.

Théoriquement, la cotisation annuelle d’une carte à débit immédiat est moins élevée que celle d’une carte à débit différé (sur laquelle les débits sont passés en fin de mois). Cependant cette situation varie d’une banque à l’autre.  

Selon une étude réalisée par le comparateur panorabanques en 2017, certaines caisses d’épargne font même payer plus cher le débit immédiat (environ 45 euros) que le débit différé (environ 40 euros).

De façon tendancielle, panorabanques relève que les cotisations des cartes à débit immédiat ont tendance à augmenter plus vite que celle des débits différés (+ 2 % contre 0,4 %).  

Avantages et inconvénients

La carte à débit immédiat offre un certain nombre d’avantages : son usage est simplissime ; elle permet de contrôler ses finances à tout moment ; les opérations étant décomptées en temps réel, le solde du compte correspond aux disponibilités dont le titulaire dispose effectivement ; l’usager est tenté de conserver un fonds de roulement sur son compte pour éviter les découverts.

En bref, la carte à débit différé convient aux usagers capables de calculer leurs dépenses et consultant leur solde bancaire avant d’engager de nouvelles opérations.

Au chapitre des inconvénients, la carte à débit immédiat implique de disposer en permanence d’une provision suffisante pour éviter les frais bancaires. Les dérapages se paient cash et le découvert donne lieu au paiement d’agios.

Si le titulaire du compte ne dispose pas d’une autorisation de découvert ou si elle est dépassée, des « frais de commission d’intervention » peuvent aussi lui être facturés. La réglementation fixe le plafond de ces frais à 8 euros par opération (leur total ne peut dépasser 80 euros/mois).

La rigidité de la carte à débit immédiat peut donc être frustrante, par exemple lors des périodes de fêtes où de nombreux comptes courants passent en territoire négatif.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Carte bancaire

Sommaire

Fichiers des incidents de carte bancaire

FICP et carte bancaire