Adie, l’association pour le micro-crédit

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2021

Sommaire

Les missions de l’Adie

L’association Adie a été créée en 1989 par Maria Nowak. Elle souhaitait adapter à la France le principe du micro-crédit pour financer les projets de création ou de développement d’entreprise ; un mécanisme financier répandu dans les pays du tiers-monde. Depuis sa naissance l’Adie a accordé 80 000 micro-crédits.

L’Adie s’attribue comme mission :

  • financer les micro-entrepreneurs, chômeurs et allocataires des minima sociaux, à qui les banques refusent des prêts,
  • accompagner avant, pendant et après la création de l’entreprise pour la pérenniser
  • contribuer au développement du micro-crédit.

Les aides de l’Adie aux créateurs de micro-entreprise :

  • Les micro-crédits accordés peuvent aller jusqu’à 6 000 € et financent tous types de besoins : véhicule, stock, trésorerie.
  • L’association facilite l’accès aux aides complémentaires que sont les prêts d’honneurs, les primes régionales ou le dispositif Nacre (aide à la création d’entreprise pour les chômeurs). Grâce à ces aides supplémentaires le financement accordé peut atteindre 11 000 €.
  • L’Adie peut faire bénéficier d’une micro assurance pour sécuriser les débuts du projet
  • L’entrepreneur bénéficie d’un accompagnement gratuit pour le développement du projet
  • pour les jeunes de 18 à 32 ans, l’Adie a créé un parcours de formation spécifique appelé « Créajeunes » durant deux à quatre mois.

L’Adie et le micro-crédit personnel pour l’emploi

Pour aider les chômeurs à trouver un emploi, ou pour aider les travailleurs à conserver leur emploi, l’Adie propose des micro-crédits personnels. Le montant de cette aide peut aller jusqu’à 3 000 €, et servir à financer une formation, ou l’obtention d’un permis par exemple.

Comment bénéficier d’un micro-crédit par l’Adie ?

Il faut d’abord prendre contact avec l’Adie. Lors de cette première rencontre, un conseiller vous posera quelques questions sur votre situation puis sur votre projet. Si ce dernier est estimé prêt, le financement sera immédiatement envisagé. Si votre projet ne semble pas assez mûr, une formation gratuite vous sera proposée afin de le finaliser.

Avant de pouvoir bénéficier du micro-crédit, il vous faut répondre à trois critères :

  • être motivé et disposer des compétences requises à la mise en place de votre projet ainsi que d’une expérience,
  • faire valoir votre projet : son potentiel de clientèle, son implantation, le chiffre d’affaires prévu,
  • être en capacité de rembourser le micro crédit contracté : l’Adie évalue la somme que vous pourrez rembourser mensuellement selon votre budget actuel et les perspectives financières de votre micro-entreprise ; ce, afin de ne pas vous placer dans une situation financière précaire.

Les contreparties demandées pour un micro-crédit

  • Le remboursement peut s’étendre sur 30 mois.
  • Une personne de votre entourage doit se porter garante du prêt à hauteur de 50 %.
  • Un taux d’intérêt fixe de 9,71 %.
  • Une contribution de solidarité équivalente à 5 % du micro-crédit contracté.

Voir le site de l’Adie

Aussi dans la rubrique :

Prêts non-bancaires pour les pros

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider