L'argent liquide, ou espèces

À jour en Février 2017

Écrit par les experts Ooreka

L'un des nombreux moyens de paiement est l'argent liquide : c'est avec le porte-monnaie électronique (plus utilisable depuis le 31 mai 2015), le mandat postal et le transfert d'argent l'un des moyens de paiement en espèces.

Les espèces : définition

La monnaie en vigueur dans la majorité des pays de l'Union européenne depuis le 1er janvier 2002 est l'Euro. L'argent liquide se présente sous deux formes :

Espèces
  • les pièces de monnaie ;
  • les billets (ils ne doivent pas être déchirés pour être valables).

Le paiement en espèces ne peut pas être refusé. La valeur de l'argent liquide est légale et obligatoire.

Comparez les banques et trouvez celle correspondant à vos attentes.

Comparer les banques

Billet de banque en euros : de 5 à 500 €

Les pièces sont utilisées pour les valeurs allant de 1 centime à 2 € :

 

Centimes d'€

Unités d'€

Pièces

1, 5, 10, 20, 50

1, 2

Il existe 7 valeurs de billets de banque en euros. Ces billets se différencient les uns des autres par leur :

  • taille ;
  • couleur.

Valeur du billet

Taille en mm

Couleur

5 €

120 × 62

Gris

10 €

127 × 67

Rouge

20 €

133 × 72

Bleu

50 €

140 × 77

Orange

100 €

147 × 82

Vert

200 €

153 × 82

Jaune

500 €

160 × 82

Violet

Il existe également de l'argent liquide dématérialisé sous forme de porte-monnaie électronique.

Se procurer de l'argent liquide

Pour se procurer des espèces, il faut disposer d'un compte bancaire. Pour retirer des espèces sur son compte, le client doit se rendre :

  • au guichet de sa banque ;
  • auprès d'un distributeur automatique de billets (DAB).

Pour retirer de l'argent liquide au guichet, le client doit se munir de son numéro de compte et de sa carte d'identité. Pour retirer de l'argent liquide dans un DAB, le client doit se munir de sa carte de banque et de son code secret.

À noter : le retrait d'argent sur son propre compte est plafonné et limité dans le temps, suivant les banques.

Payer avec de l'argent liquide

L'argent liquide est accepté par les commerçants. Il sert en général à régler de petites sommes d'argent (mais dans certains pays, comme l'Allemagne, il est habituel de payer de fortes sommes en billets). En dehors des pays acceptant l'euro, l'argent liquide n'est plus utilisable. Il faudra alors le changer en monnaie locale.

Utilisation des billets de banque

Le billet de banque est utilisé, avec la monnaie, pour les paiements en espèces. Il a pour avantage de :

  • libérer immédiatement le payeur de sa dette ;
  • pouvoir être réutilisé immédiatement par le bénéficiaire.

Ce type de paiement peut être utilisé pour la plupart des transactions. Cependant, la loi fixe des plafonds au-delà desquels il n'est pas possible de payer en espèce :

  • 1 500 € pour les salaires ou fractions de salaires ;
  • 3 000 € pour les paiements effectués par une personne fiscalement domiciliée en France ou qui agit pour les besoins de son activité professionnelle ;
  • 15 000 € pour les paiements effectués par une personne non domiciliée en France qui n'agit pas pour les besoins de son activité professionnelle.

Sont toutefois dispensées de respecter ces plafonds :

  • les personnes qui ne disposent d'aucun autre moyen de paiement ou qui n'ont pas un compte de dépôt ;
  • 2 personnes physiques qui n'effectuent pas la transaction pour leurs besoins professionnels.

Argent liquide : les faux billets et fausses pièces

Afin d'éviter la production et la circulation de faux billets, les billets de banque disposent de plusieurs signes de sécurité. Ceux-ci différent toutefois entre les billets de la première série et ceux de la deuxième (mise en circulation en mai 2013).

Signes de sécurité

Première série de billets en euros

Deuxième série de billets en euros

Le papier

Papier avec une texture ferme et une sonorité craquante.

Impression en relief

L'encre du billet est déposée par l'impression en relief au recto du billet. Elle est perceptible au toucher à différents endroits et notamment dans les initiales de la Banque centrale européenne.

  • De petites lignes sont imprimées en relief sur les bordures droites et gauches du billet.
  • On retrouve également un effet de relief sur le motif principal, les lettres et le gros chiffre.

Filigrane

  • Un filigrane reprend le motif architectural présent sur le billet.
  • Lorsqu'on regarde le billet face à la lumière une transition progressive entre les parties claires et sombres apparaît. Par contre, lorsque le billet est posé sur une surface sombre, les parties claires deviennent sombres.

Lorsqu'on regarde le billet par transparence on aperçoit le portrait de la princesse d'Europe, mais aussi une fenêtre et la valeur du billet.

Fils de sécurité

  • Un fils de sécurité est inséré dans l'épaisseur du papier. On l'aperçoit par transparence sous forme de ligne sombre sur toute la largeur du billet.
  • La valeur du billet suivie du mot « euro » apparaît également dans ce fils avec un texte inversé une fois sur deux.

Nombre incomplet

Dans un des coins supérieurs de chaque face du billet se trouvent des marques incomplètes qui s'additionnent pour former le chiffre correspondant à la valeur du billet. Cela s'observe en regardant le billet par transparence.

Hologramme

On retrouve un hologramme au recto du billet. Il se présente sous la forme :

  • d'une bande pour les billets de 5, 10 et 20 € ;
  • d'une pastille pour les billets de 50, 100, 200 et 500 €.

On retrouve un hologramme avec un portrait d'Europe, une fenêtre et la valeur du billet.

Encres à effet optique

  • Pour les billets de 5, 10 et 20 € : une bande passe du doré au nacré lorsque le billet est incliné au verso.
  • Pour les billets de 50, 100, 200 et 500 € : au verso du billet le chiffre à droite change de couleur et passe du violet au vert olive (voire marron).

Le chiffre indiquant la valeur du billet produit un effet de lumière qui se déplace de haut en bas et de bas en haut lorsqu'on incline le billet. Il change également de couleur, passant du vert émeraude au bleu profond.

Comment reconnaître un faux billet ?

Quelques gestes simples, le TRI : toucher, regarder, incliner.

  • Toucher : le papier doit être ferme et craquant, et non pas mou ni cireux. De plus, l'impression est en léger relief (initiales de la BCE et chiffres de la valeur du billet), ce qui donne un toucher très spécifique. Le billet ne doit donc pas être lisse.
  • Regarder par transparence, on doit voir sur le recto comme sur le verso trois éléments :
    • le filigrane (zone blanche où apparaît un dessin à la lumière) ;
    • le fil de sécurité (une bande sombre qui apparaît en transparence et où sont indiqués en minuscules la valeur du billet et le mot euro) ;
    • et le montant de la coupure (les signes imprimés en haut de la coupure se complètent par transparence).
  • Incliner : on voit alors briller sa bande holographique (5, 10 et 20, recto), sa bande iridescente (5, 10 et 20, verso), sa pastille holographique (50, 100, 200 et 500, recto), ou son encre à couleur changeante (50, 100, 200 et 500, verso).

Que faire si vous pensez avoir entre les mains un faux billet ? Si c'est un commerçant qui vous le donne, refusez-le. Sinon, vous devrez le porter à la Banque de France, qui le détruira. La somme sera alors perdue pour vous. Sachez que les billets de 20 et de 50 € sont les plus contrefaits.

Bon à savoir : si vous avez un faux billet, n'essayez pas de vous en débarrassant en payant quelque chose avec. Sinon, vous risquez une amende.

Comment reconnaître une fausse pièce ?

La description précise des pièces est disponible sur le site de la Banque centrale européenne (http://www.ecb.europa.eu/euro/coins/common/html/index.fr.html). Toutefois, deux indices permettent de détecter une fausse pièce d'euro :

  • pour les pièces de 1 ou 2 euros, une mauvaise jointure entre la zone argentée et la zone dorée ;
  • pour les pièces bicolores et les centimes, le test de l'aimant. Les fausses pièces ne sont pas magnétiques : elles ne réagissent pas à l'aimant.

Les fausses pièces doivent être remises à la Monnaie de Paris.

Bon à savoir : le principal risque n'est pas la circulation des fausses pièces, qui est faible, mais la circulation de pièces étrangères qui ressemblent à des euros mais qui n'ont pas la même valeur (comme la pièce de 10 baths thaïlandaise et la pièce d'une lire turque, qui ressemblent toutes deux à une pièce de 2 € si on n'y fait pas attention). Il suffit de vérifier la monnaie que l'on reçoit !


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
JA
jacques antoine

avocat spécialiste en droit fiscal | sjfo

Expert

BL
brandy l.

office manager

Expert

rémy poussineau

conseiller en immobilier | agence orpi blois vienne

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous cherchez une banque ?

Arrêtez de vous ruiner en frais bancaires !

Comparez et choisissez la meilleure offre.

Gratuit et sans engagement !



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.