Banque solidaire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2018

Sommaire

  • Banques solidaires : définition
  • Fonctionnement d’une banque solidaire

Selon la FEBEA (Fédération européenne de finances et banques éthiques et alternatives) une banque solidaire est un établissement dont l’activité consiste à récolter des fonds, puis à les réaffecter sous forme de crédits à des projets culturels, sociaux et environnementaux.

L’épargne des banques solidaires (aussi appelées banques éthiques) est destinée à financer des opérations solidaires : logement social, création d’emploi, aide au développement, etc.

La France compte essentiellement deux grandes banques solidaires : la NEF et le Crédit coopératif.

Banques solidaires : définition

Il ne faut pas confondre banque « solidaire » et banque « coopérative ». Si les banques éthiques sont généralement coopératives, les banques coopératives ne sont pas nécessairement éthiques.

Selon la FEBEA, une banque solidaire se définit d’abord par un projet dont le profit n’est pas l’objectif essentiel.

Le but des banques solidaires est d’assurer le droit au crédit en réaffectant les fonds collectés pour financer des projets culturels, sociaux et environnementaux.

En pratique, les banques éthiques soutiennent l’inclusion sociale, le développement durable, celui de l’économie sociale et solidaire ainsi que l’entreprenariat social.

Fonctionnement d’une banque solidaire

Une banque éthique permet théoriquement à ses sociétaires de savoir comment leurs liquidités sont utilisées ainsi que les investissements qu’elles financent. Chaque déposant ou emprunteur est sociétaire de la banque.

Les bénéficiaires des prêts octroyés par les banques éthiques appartiennent surtout au secteur de l’économie sociale. Le but est notamment de fournir aux entrepreneurs du tiers-secteur les financements qu’ils ont du mal à trouver à travers le circuit bancaire traditionnel.

En France, la Nef et le Crédit coopératif sont les banques solidaires les plus importantes.

Nouvelle économie fraternelle (Nef)

Au départ, la Nef (Nouvelle économie fraternelle) est une association fondée en 1979 à l'initiative de personnes souhaitant expérimenter des liens d’entraide et de fraternité par l’argent. Depuis 2016, elle est devenue une « vraie » banque dont le projet est d’ouvrir des comptes courant aux professionnels, avec tous les services associés, puis d’étendre cette offre aux particuliers.

Pour être en cohérence avec son projet de société, le rapport entre le salaire le plus bas et le plus élevé de la Nef est de 5 et le système d’intéressement (égalitaire) limité à l’équivalent d’un mois du salaire moyen.

Crédit coopératif

Historiquement, le Crédit coopératif est une banque dont le capital a été apporté par des clients/sociétaires. Les entreprises et leurs groupements, les coopératives, les PME-PMI, les mutuelles, les associations et les organismes d’intérêt général constituent la base de ce sociétariat. Ces acteurs détiennent la totalité des droits de vote selon le principe une personne = une voix.

Membre du Groupe BPCE, la banque propose notamment le « compte Agir » sur lequel les sommes déposées sont affectées au financement de projets à plus-value sociale et environnementale. 

Le Crédit coopératif propose tous les moyens de paiement usuels à ses sociétaires : chéquier, carte bancaire, etc.

Aussi dans la rubrique :

Choisir

Sommaire

Les différents réseaux bancaires

Banque nationale Choisir sa banque Banque régionale Banque en ligne Banque internationale

Choix en fonction des frais bancaires

Frais bancaires