RIB

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Le Relevé d’identité bancaire (RIB) est un document remis au titulaire d'un compte par la banque auprès de laquelle il élit domicile.

Le RIB comprend un certain nombre de renseignements permettant d’authentifier la domiciliation bancaire du porteur sans risque d’erreur.

Il est notamment utile pour recevoir des virements, ou régler des factures par avis de prélèvement, titre interbancaire de paiement, etc.

 

 

RIB : définition et utilisation

Le RIB est un document contenant l’identité du titulaire d’un compte-chèques ainsi que ses coordonnées bancaires. C’est un sésame nécessaire à la réalisation de nombreuses transactions courantes : prélèvements, virement d’un salaire, paiement d’une facture par prélèvement SEPA (Single euro payments area) ou encore par titre interbancaire de paiement (TIP).

Le RIB est une spécificité française : les organismes bancaires étrangers n’en délivrent pas.

Il est possible d’obtenir un RIB dès lors de l’ouverture d’un compte bancaire. Les banques les insèrent ensuite dans les chéquiers ou encore sur chaque relevé de compte. Il peut aussi être obtenu au guichet de l’agence de domiciliation du compte, ou auprès de certains DAB qui les impriment.

Les clients d’une e-banque en ligne peuvent demander un RIB en ligne, souvent à condition d'entrer un code à usage unique pour sécuriser l'opération.

Lire l'article Ooreka

Lecture du RIB

Pour être valable, un RIB doit contenir un certain nombre d’informations, dont la domiciliation « en clair » avec le nom de la banque et celui de la ville l’agence se trouve. Y figurent aussi des informations composées de chiffres et de lettres.

Parmi les plus importantes, on retiendra :

  • Le numéro de RIB : c’est une suite de chiffres et de lettres comprenant le code de la banque (5 chiffres), celui de l’agence (code guichet) où le compte est ouvert (5 chiffres). Suit le numéro de compte bancaire (en général à 12 chiffres). Le RIB se termine par une clé à 2 chiffres. Elle permet de vérifier la validité du compte.
  • Le numéro IBAN est l’identifiant international d’un compte. Il est composé de 27 caractères (en France). A savoir, 2 lettres situant le pays de la banque (par exemple FR pour France), 1 clé de contrôle des données (2 chiffres), puis le numéro proprement dit du RIB.
  • Le code BIC : tiré de l’anglais Bank identifier code, cet identifiant permet l’identification du titulaire du compte lors des transferts nationaux et internationaux. Ce code BIC est composé de 8 à 11 caractères.

À ces informations, certains établissements bancaires ajoutent, l’adresse du titulaire du compte, ou encore celle de la banque ainsi que son numéro de téléphone.