Ouvrir un compte joint

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Ouvrir un compte joint

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Il n'est pas nécessaire d'être marié ou pacsé pour ouvrir un compte joint. Deux personnes n'ayant aucun lien de parenté peuvent posséder le même compte en banque.

Mais attention, certaines précautions s'imposent, par exemple deux signatures sur un chèque ou sur un prélèvement afin d'éviter les mauvaises surprises.

Voici les différents points à considérer et la démarche à effectuer pour ouvrir un compte joint.

 

 

1. Déterminez votre situation

Vous vivez en couple, mais n'êtes pas mariés

Si vous vivez en couple, vous pouvez avoir besoin d'ouvrir un compte joint pour régler les charges courantes : loyer, courses, vacances.

Un compte joint est intéressant dans ce cas, car contrairement au PACS ou au mariage, il n'est pas obligatoire d'effectuer des dépenses en commun pour les personnes en concubinage. En versant régulièrement une somme sur ce compte, aucune des deux personnes du couple n'est lésée.

Vous êtes mariés ou en PACS

Ouvrir un compte joint est très pratique pour des personnes mariées ou pacsées. Cela permet d'effectuer les dépenses communes :

  • Si vous êtes mariés ou en PACS sous le régime de la communauté (universelle ou réduite aux acquêts), toutes les dépenses doivent être effectuées en commun.
  • Si vous êtes mariés ou en PACS sous le régime de la séparation des biens, au moins les dépenses relatives à la résidence principale doivent être effectuées en commun.

Vous êtes en relation d'affaires avec le cotitulaire du compte

Si vous souhaitez ouvrir un compte joint afin de faciliter une activité commerciale, il est préférable d'utiliser un compte de sociétés.

2. Sélectionnez vos options

Optez pour la double signature sur les chèques

À l'ouverture d'un compte joint, vous pouvez choisir une option permettant de ne rendre un chèque valable que si toutes les signatures de tous les cotitulaires y figurent.

Cette précaution évite que l'un des conjoints puisse signer des chèques sans que l'autre ne le sache.

Préférez la double autorisation pour les prélèvements

  • Si vous êtes mariés ou unis par un PACS sous le régime de la communauté, il faudra de toute façon vos deux accords pour qu'un contrat de prêt puisse être valable.
  • Si vous n'êtes pas liés par une union de ce type, le cotitulaire du compte peut souscrire un prêt en son nom, et prélever les mensualités sur le compte que vous avez en commun. Pour éviter cette situation, demandez à ce que vos deux signatures soient nécessaires pour tout prélèvement.

Choisissez une carte bancaire avec limitation

  • Vous pouvez choisir une carte de débit : elle permet d'éviter un découvert, car vous ne pourrez retirer que les fonds disponibles sur le compte.
  • Il est également possible d'appliquer des limites de retrait par jour.
  • Au contraire, certaines banques proposent jusqu'à 2 cartes bancaires.

Adoptez un compte joint sans découvert

Dans le même ordre d'idées, il est possible d'ouvrir un compte joint sans autoriser de découvert. Vous pourriez ainsi, vous et le cotitulaire du compte, l'alimenter à fréquence régulière sans risquer de vous retrouver interdit bancaire.

3. Ouvrez le compte joint

Choisissez la banque

  • Intéressez-vous à tous les produits et services qu'une banque propose avant d'arrêter votre choix.
  • Vous adresser à votre banque ou celle de votre conjoint peut être intéressant : en tant que client, elle vous proposera sans doute des tarifs préférentiels.
  • Certaines banques offrent des promotions pour toute ouverture de compte, un petit tour sur Internet vous renseignera.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Préparez les documents nécessaires

Chacun des cotitulaires du compte devra être présent, et apporter avec lui :

  • Une copie de sa carte d'identité ou de son permis de conduire.
  • Une copie de son permis de séjour et de son passeport s'il est étranger.
  • Un justificatif de domicile (quittance de loyer, facture d'énergie…).